Articles

Filière STD2A - NWL

STD2A, la filière du lycée qui dessine le futur et ses objets

“S’il te plait… dessine-moi un mouton!”

Il avait déjà tout compris au 21ème siècle le Petit Prince. Il savait que le Design allait devenir la matière reine et que toutes les meilleures entreprises d’aujourd’hui et de demain allaient utiliser les techniques de design et d’arts appliqués à longueur d’années et de mode.

Le Design d’aujourd’hui est bien entendu la compétence clé des créatifs et artistes contemporains.

Ceux qui ont compris que les aspects esthétiques et sensoriels bougent nos émotions et conditionnent nos comportements à longueur de temps. Mais le Design d’aujourd’hui et de demain c’est aussi celui de la technologie, de l’environnement, de la culture, des médias, des projets sociaux. Le Design et les arts créatifs sont aujourd’hui au cœur des nouvelles entreprises et des démarches d’innovation. Tinder ? Avant tout une entreprise de Design. Blablacar, Airbnb, Snapchat, Facebook, Apple : toutes ces entreprises emploient aujourd’hui des centaines de designers pour concevoir des produits cools et des expériences nouvelles que nous adorons tous.

La filière STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) est orientée à la fois sur les connaissances et sur la pratique.

Les élèves curieux s’y épanouiront ; tout comme ceux qui adorent l’art et la créativité. Le dessin y a une place particulière. Mais aussi tous les nouveaux outils et médias digitaux. Cette filière est l’une de celles qui privilégient le plus la rencontre des talents et de la passion.

 

Le Design modifie nos intérieurs, nos téléphones et nos habitudes. Et le Design de demain sera encore plus excitant : Il ne sera pas celui d’aujourd’hui. Il viendra d’autres pays qui nous inspirent déjà ; il s’intéressera à l’écologie et aux autres. La filière STD2A sera demain celle de la création en grand angle! 

Alors n’hésitez plus, rejoignez la filière STD2A de New World Lyceum ! Il ne reste déjà plus de places en France mais chez nous si à Paris et à Lyon !

En quoi le marché du soutien scolaire est-il en pleine uberisation ?

Le marché du soutien scolaire semble être en pleine uberisation.

C’est ce que soulignent les experts de Xerfi dans leur dernière étude sur le secteur.

D’abord regardons les positions des réseaux historiques : elles n’ont jamais été aussi menacées.

D’ailleurs, en 2015, la croissance des leaders sur le marché est tombée à 3%, après 3,5% en 2014.

 

Source : Le marché du soutien scolaire par Cathy Alegria – Directrice d’études Xerfi France

Conscient de cette uberisation du marché du soutien scolaire, New World Lyceum a créé des modèles adaptés à tous les élèves dans ses programmes Booster (Booster Class, Booster Coach, Booster Club et Langages du Monde).

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires à ce sujet !

Et si la 2nde STMG était la voie royale à la Française pour créer demain le nouveau Facebook ?

Dans quelle filière Steve, Mark, Elon et les autres se seraient-ils le plus épanouis s’ils avaient fait leurs années lycées dans une école française?

La voie scientifique ? Un contenu sérieux et stimulant intellectuellement ; mais pas assez tourné vers l’entreprise. La voie littéraire ? Passionnant mais trop tournée vers les mots et pas assez vers l’action. La voie économique alors ? Trop théorique et pas assez orientée pratique et “learning by doing”. Monter sa boite pour devenir le prochain Steve Jobs, Mark Zuckerberg ou Elon Musk est devenu un rêve pour de nombreux étudiants de plus en plus jeunes. Pourquoi en effet suivre une voie théorique au Lycée et dans les études supérieures pour devoir ensuite tout réapprendre dans un Master Entrepreneuriat ? Quelle filière choisir au Lycée pour débuter sa formation d’entrepreneur?

Les start-up françaises sont de plus en plus nombreuses chaque année à envahir les grands rassemblements mondiaux de la nouvelle économie.

Demain, Paris verra bientôt ouvrir “le plus grand incubateur numérique du monde” dans les locaux de l’ancienne Halle Freyssinet. Alors quelle formation au Lycée puis-je suivre pour devenir un entrepreneur, ce nouveau métier qui marie idéalement passion et talent ?

La filière STG (Sciences et Technologies de la Gestion) a récemment fait peau neuve : elle est en passe de devenir, avec son nouveau nom, “STMG”, et son nouveau contenu, la formation idéale des futurs jeunes entrepreneurs.

Dès la seconde, les élèves peuvent choisir de suivre l’option PFEG (Principes fondamentaux de l’économie et de la gestion) afin de commencer leur apprentissage du Business.

Puis, en préparant le bac, les “élèves entrepreneurs” découvrent le fonctionnement des entreprises, les relations au travail, les nouveaux usages du digital, les ressources humaines, le marketing. La boite à outil idéale pour préparer son projet personnel. Avec des cours sur la créativité, le Design, l’innovation au sein des écoles du groupe New World Lyceum, l’élève se prépare idéalement au monde économique le plus excitant de demain : 50% business, 50% inventeur, il sera 100% demain entrepreneur !

Vous souhaitez rejoindre les filières STMG de New World Lyceum ? Alors n’hésitez pas à vous inscrire sur le site Web de l’Ecole Claude Bernard à Paris ou celui du Cours Pascal à Lyon !

Nous sommes les seuls à proposer en France, dès la seconde, un programme entièrement adapté aux élèves qui sont orientés à l’origine en bac professionnel et qui n’avaient donc pas initialement la possibilité d’entrer en seconde générale.

Notre seconde préparatoire au bac STMG est clairement adaptée à ses profils et leur permet de comprendre les problématiques professionnelles et concrètes du monde d’aujourd’hui et de demain.

 

 

Perte de temps à l'école - NWL

Cette information m’aurait évité de perdre beaucoup de temps à l’école

Pourquoi je pense avoir perdu beaucoup de temps à l’école

Soyons franc, qu’on sorte tout juste de l’école ou que ces années soient révolues depuis plus de 30 ans, si on y réfléchit bien on s’est tous ennuyés à un moment ou un autre à l’école. Pire, on a tous eu l’impression de perdre son temps.

Principaux concernés ? Les étudiants ayant redoublé une année. Certes la raison du redoublement est généralement fondée et il manque généralement des connaissances pour passer en année supérieure. Mais de là à tout refaire ? Il y a forcément au moins une matière ou deux – ou éventuellement quelques notions dans différentes matières – qui ont pu être assimilées. Il faudra toutefois recommencer toute l’année.

Un autre cas de figure est celui des étudiants particulièrement précoces ou doués: certains sont en avance sur la classe, d’autres savent déjà ce qui les intéresse pour leur futur.

Concrètement, si vous deviez compter aujourd’hui le nombre de notions qui vous ont été apprises que vous n’avez jamais utilisées, quel en serait le pourcentage ?

En y réfléchissant, vous avez sûrement perdu beaucoup de temps vous aussi.

Peu importe mon âge, mon temps est précieux !

Ironiquement on pourrait penser que, étant jeunes, les collégiens et lycéens (voire même à certains stades de l’université) peuvent se permettre d’avoir une matière qui ne les intéresse pas forcément. Après tout, ce n’est pas si grave, au pire ils auront de mauvaises notes dans cette matière et finiront par l’abandonner lorsque leur cursus leur permettra.

Et pourtant, c’est une grosse erreur : les années de collège et de lycée sont extrêmement importantes dans la formation. Devoir supporter pendant plusieurs années une matière qui ne nous intéresse vraiment pas (attention, on parle bien d’un intérêt associé à un projet de construction personnel), c’est du temps perdu, qui sur d’autres domaines pourrait être beaucoup mieux utilisé.

L’école traditionnelle est constituée de silos et formate des individus types avec tous le même “panel de connaissances” de base. Pourtant nous sommes tous différents et les compétences que nous portons dans notre vie d’adulte sont aussi nombreuses que les métiers qui existent.

Les lycées tels que ceux du groupe New World Lyceum qui font le parti pris de commencer à proposer des formations à la carte à leurs étudiants ont ainsi une certaine longueur d’avance sur l’éducation traditionnelle …