Ecole du futur par NWL

L’école du futur : sans classe mais avec des paliers d’apprentissage adaptés au niveau réel de l’élève

Et si l’école permettait à mon enfant d’apprendre à son rythme ? De s’épanouir et prendre de l’avance dans les matières qu’il adore ; et de reprendre confiance dans celles qui lui sont plus difficiles ?

L’école a toujours été un terrain d’innovation.

Depuis des siècles, les éducateurs passionnés ont travaillé à trouver la meilleure formule pour transformer leur apport en faveur de leurs élèves. Cette recherche de solutions nouvelles plus intelligentes est aussi au cœur des entrepreneurs actuels. Tous ceux qui ont décidé de révolutionner leur industrie et de proposer une meilleure création de valeur ont le même objectif au cœur de leur projet : proposer de nouveaux produits et services tout simplement plus adaptés aux besoins réels de leur cible et donc tout simplement plus durables et effectifs. Cette double perspective se retrouve aujourd’hui pour challenger un des piliers de l’école traditionnelle : le regroupement des élèves en « classe » annuelle.   

Or, une innovation vient d’être placée au cœur des écoles de New World Lyceum : les classes ont été supprimées. Ou plutôt le silo que représente aujourd’hui un classe académique, c.a.d. l’attribution, pour un an, d’un programme uniforme pour 50 élèves regroupés administrativement quel que soit son niveau individuel dans les différentes matières.

Les classes vont être remplacées, à la rentrée de septembre 2016, par des paliers d’apprentissage et des niveaux par palier. Les classes de 6ème, 5ème, 4ème correspondent maintenant au premier palier : celui qui a vocation, à l’entrée au collège, à consolider les savoirs fondamentaux. Les classes de 3ème et seconde sont rapprochées autour du palier 2 pour travailler la richesse et la transversalité des savoirs. Et les classes de première et terminale, qui sont les années bac, seront dorénavant structurées dans cette perspective dans un seul et même palier 3.

En quoi est-ce une vraie révolution ?

Ce système place l’élève au cœur de la pédagogie du collège et non plus l’établissement et la gestion de ses contraintes. Il s’agit donc bien de créer une « expérience d’apprentissage centrée sur l’élève » totalement nouvelle. Ce nouveau système va permettre à chacun de progresser à son rythme sans s’ennuyer ni accumuler des faiblesses dans certaines matières au nom d’une politique officieuse de non redoublement.

Ce système est parfaitement adapté au besoin des élèves qui peuvent être en avance dans certaines matières et qui s’ennuient très rapidement dans d’autres. Les précoces bien entendu. Mais aussi tout simplement à ceux qui ont découvert leur passion et qui travaillent seulement dans ces matières.

L’école du futur est en train de voir le jour pour le plus grand bien de nos enfants.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *